Le magazine « Protection Securité » (Juillet/Août 2014) consacre un dossier complet sur les solutions destinées à apporter des solutions contre les vols de chantiers. La balise GPS LocBox de GEOTRACEUR est citée en exemple.

LOCBOX, LES ENGINS DE CHANTIERS SUIVIS À LA TRACE
C’est un boitier noir, de la taille d’une boite d’allumettes, insignifi ant. Pourtant, placé sur une pelle ou une chargeuse, il est d’une effi cacité redoutable : « Notre balise GPS Locbox, fabriquée en France, permet de savoir exactement en temps réel où se trouve le matériel protégé, et, précise Gautier Lictevout, Directeur de Geotraceur. Activée depuis un PC ou un smartphone ou en cas de déplacement anormal (par exemple, la nuit), la Locbox va envoyer un signal GPS toutes les dix secondes, et ce, pendant une durée pouvant aller jusqu’à 10 mois sans recharge. En cas de vol, le propriétaire de l’engin va pouvoir localiser son matériel à 5 m près dans toute l’Europe, et transmettre les informations aux forces de l’ordre. C’est ainsi que récemment, un de nos clients a pu récupérer en Allemagne ses pelles, qui chargées sur un camion, fi laient droit vers l’Est. Aujourd’hui, environ 3 500 de nos balises équipent des engins de chantiers. À 395 euros, prix catalogue, c’est un investissement rapidement rentabilisé quand on sait l’attrait que représentent les engins de chantiers pour des bandes organisées. »

Quid de la protection par les assurances

« COMPTE-TENU DU RISQUE, LA FRANCHISE RESTE ÉLEVÉE »
« Les vols sur chantiers sont un problème épineux sur lequel les assurances sont en première ligne. Et bien entendu, la SMABTP, en tant que premier assureur des professions du bâtiment et des travaux publics est directement concernée. Dans le cadre de nos contrats, nous proposons aux maitres d’ouvrage ou aux entreprises une option vol qui couvre partiellement les matériaux intégrés à la construction ainsi que les matériels. Mais ne nous voilons pas la face, compte tenu du risque, la franchise est élevée. Nous préconisons à nos sociétaires de mettre en place des mesures préventives, à commencer par une clôture correctement posée, un éclairage suffisant et une protection périmétrique adaptée ou un gardiennage, certaines mesures auront un impact sur l’assurabilité et les conditions proposées. Quant aux différents corps de métiers nous les encourageons à marquer leurs gros matériels.»
DIDIER GANGLOFF
Responsables du pôle dommage aux biens de la SMABTP