Le terme «dernier kilomètre» a été utilisé pour la première fois dans le contexte des télécommunications, en référence à la dernière branche des réseaux de télécommunication fournissant des services aux clients. 

Dans le secteur des transports «dernier kilomètre» fait référence au mouvement de marchandises depuis une gare de fret ou un port de grande capacité jusqu’à leur destination finale (magasins de détail, restaurants, entreprises, etc.).

Selon les chiffres publiés par le comité d’analyse stratégique du marché international de Rungis, Ce dernier kilomètre pèse environ 20 % du trafic, occupe 30 % de la voirie et se trouve être à l’origine de 25 % des émissions de gaz à effet de serre”.

Avec ces problématiques naissent de nouvelles solutions logistiques. Les entreprises de livraison et les start-up se multiplient pour proposer des services répondant à l’aménagement urbain et aux demandes des entreprises. Ces entreprises doivent également gérer l’encombrement des villes aux heures de pointes. La majorité de ces solutions s’inscrit dans une démarche écologique (vélo, tuk-tuk, triporteur, véhicule électrique …). La géolocalisation de ces moyens de livraison n’est pas encore un réflexe chez tous les « livreurs-verts ». Ils pourraient pourtant améliorer leur logistique et être plus efficients, et qui sait, plus vert encore.   

Gestion logistique du dernier kilomètre. 

voie vélo

Les flottes de véhicules professionnels sont, pour la plupart, gérées grâce à des balises GPS associées à des logiciels de gestion. La collecte de données des véhicules permet l’optimisation d’un grand nombre de paramètres et notamment la logistique. Les balises GPS sont connectées directement au véhicule, ce qui permet d’avoir des informations précises sur celui-ci ainsi que de garder la balise chargée en permanence.

Les “nouvelles formes” de transports comme des vélos ou des triporteurs ne comportent pas les mêmes caractéristiques techniques qu’une voiture. Le suivi est cependant possible sans branchement direct au véhicule. 

Le métier de gestionnaire de flotte ne s’applique donc plus uniquement au voiture et camion. On gère aujourd’hui des parcs de vélos, de tuk-tuks ou encore le vélos cargo. Mais comment suivre ma flotte et optimiser la logistique de mon service de livraison au dernier kilomètre ? 

GEOTRACEUR, spécialisé dans la géolocalisation, dispose d’une balise GPS autonome pouvant répondre à vos besoins de suivi. La balise GPS autonome professionnelle LOCBOX permet de suivre vos biens à distance. Mettez en place les balises sur les véhicules de votre choix, qu’ils soient motorisés ou non. Une fois les balises chargées et en état de fonctionnement vous pouvez définir différents paramètres via une interface.

Les paramètres de la LOCBOX

Avec la LOCBOX il est possible de choisir la fréquence d’envoi des données GPS de la balise. Ces prises de positions peuvent se faire sur planning quotidien. Vous pouvez choisir de recevoir les informations de la balise toutes les heures, 1 fois par jour, 3 fois par jours etc. 

Vous pouvez également recevoir des alertes uniquement quand le véhicule est en mouvement. Vous pouvez connaître le parcours du bien suivi et recevoir les prises de positions toutes les 10-30 sec, toutes les minutes, 2 minutes etc. jusqu’à 10 min d’intervalle.

Il est possible de configurer les alertes suivantes : application geotraceur

  • Entrée de zone
  • Sortie de zone 
  • Détection de mouvement 
  • Antivol 
  • Début de journée 
  • Batterie faible 
  • Sur-vitesse 
  • Entrée de zone confirmée 
  • Sortie de zone confirmée 

Les alertes peuvent être reçues par mail, SMS, notification PUSH et notification par alerte sonore dans le navigateur.

 

Cette balise LOCOX est utilisée par de nombreux clients pour différents types de suivis. Le suivi GPS via LOCBOX va de la liasse de billet, au carton de marchandises en passant par des engins de chantiers motorisés ou non.  C’est le dispositif parfait pour suivre les courses de vos livreurs en temps réel.

Les enjeux du dernier kilomètre. 

Selon une étude de l’INRIX et du Centre for Economics and Business Research le coût annuel des embouteillages en France en 2030 serait de 22 milliards d’euros contre 17 milliards à l’heure actuelle. 

Nous sommes donc face à une vraie problématique. L’essor des nouveaux moyens de transports urbains et cette problématique du dernier kilomètre nous oblige à présenter des outils adaptés à ce secteur logistique émergent. 

La balise GPS autonome LOCBOX saura parfaitement répondre aux exigences de gestion de flotte de la part des entreprises engagées dans l’optimisation des livraisons en milieu urbain.