L’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP) a publié en 2017 “Une approche économique de la prévention”. Dans cette étude, l’OPPBTP met en lumière l’impact économique que peuvent avoir la prévention des risques et l’amélioration des conditions de travail. Bien que l’OPPBTP soit spécialisé dans le BTP, cette étude est facilement applicable à d’autres secteurs d’activités pouvant être confrontés à des risques sur le lieu de travail.

La prévention des risques revêt une importance majeure dans l’amélioration de la santé et de la sécurité des personnes travaillant dans les secteurs du bâtiment et du génie civil. En période de difficultés économiques, elle est généralement perçue comme un coût net pour les entreprises.

Cependant, à l’OPPBTP a étudié le fait que la prévention est un facteur de performance économique. Grâce à un travail méticuleux étayé par des analyses quantifiées, validées par les entreprises interrogées, OPPBTP a compilé 101 cas d’actions préventives. Les résultats obtenus sont assez convaincants : la prévention contribue généralement à améliorer la performance économique de l’entreprise ! Les chiffres de l’étude le démontrent. La prévention ne doit pas être envisagée uniquement du point de vue économique, car ce n’est clairement ni son rôle ni son but. Elle ne devrait pas non plus être considérée comme susceptible de nuire à la compétitivité. Cette étude en témoigne.

Ce rapport montre qu’un 1 euro investi dans la sécurité équivalait à 2,19 euros de gain en productivité.

COMMENT LA PERFORMANCE ÉCONOMIQUE PEUT-ELLE DEVENIR UN ARGUMENT EN FAVEUR DE LA PRÉVENTION ?

Prévenir les risques professionnels est une nécessité absolue dans le BTP où le danger est une réalité quotidienne en raison de la dimension physique des travaux. Protéger la santé et assurer la sécurité des femmes et des hommes sur les chantiers est avant tout une exigence éthique et sociale.

Il s’agit également d’une exigence réglementaire clairement énoncée. Les gouvernements veillent à ce qu’un cadre strict et complet soit en place dans le Code du travail en raison des risques élevés que cela comporte. Toutefois, dans de nombreuses sociétés de BTP, la prévention est considérée comme un coût net pour la société.

Comment donc, dans ce contexte, peuvent-ils être convaincus d’agir au-delà des aspects réglementaires ou éthiques de ce domaine ? Si la prévention est perçue comme une mesure anti-profit, elle est vulnérable dans le monde des affaires où la contrainte économique est inévitable.

Beaucoup de TPE et PME disent ne pas pouvoir investir dans la prévention en raison des coûts élevés. Cependant, selon l’étude, après prise en compte des effectifs et en calculant le gain par salarié concerné, ces structures auraient plus qu’intérêt à changer leur vision sur la question de la prévention. Le retour sur investissement est sans équivoque. Les gains pour une entreprises de 50 salariés et plus serait en moyenne de 1610 €. Pour les structures qui comptent entre 20 et 49 salariés le gain est estimé à 3730 €. Ce sont les petites entreprises de moins de 20 salariés qui auraient le plus raison à changer d’avis sur la question de la prévention avec un gain estimé à 8170 €.

En consolidant les résultats des 101 actions examinées, l’OPPBTP a observé un retour sur investissement global de 2,19, soit pour chaque tranche de 100 euros dépensés en action préventive, l’avantage économique est de 219 euros.

Le flux de trésorerie est équilibré : Le délai de récupération moyen, c’est à dire la vitesse à laquelle la dépense est couverte par les gains, est de 1,5 an. Ce court laps de temps permet de dépenser des fonds sans impliquer une longue période de charge de trésorerie en période de difficultés financières.

LE DATI (PTI) COMME MESURE PRÉVENTIVE

GEOTRACEUR a créé GEOSECURE dans le but d’améliorer la prévention des risques liés au travail isolé. Notre solution s’applique aussi bien aux entreprises du BTP qu’aux entreprises d’autres secteurs nécessitant l’utilisation d’un DATI (Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé) pour les travailleurs se retrouvant régulièrement « hors de portée de vue et de voix des autres ».

Nous avons créé la ceinture connectée GEOSECURE PTI qui permet de prévenir les risques liés aux délais d’intervention des secours en cas d’accident. La ceinture connectée GEOSECURE, équipée de diverses technologies (GPS, GSM, GPRS, détecteur de mouvements 3D et divers algorithmes complexes), permet au travailleur d’envoyer très facilement une alarme manuelle SOS en cas de problème ou encore d’envoyer des alarmes automatiques en cas de perte de connaissance (détection de chute et d’immobilité prolongée). Une fois la levée de doute effectuée, la téléassistance 24h/24 et 7j/7 peut décider d’envoyer les secours lorsque nécessaire. La géolocalisation (utilisée uniquement en cas d’alerte sécuritaire) permet en outre de porter assistance au travailleur en détresse plus rapidement.

Un dispositif d’alarme pour travailleur isolé est l’une des solutions à mettre en place dans des entreprises comme celles du BTP, notamment lorsque les travailleurs manipulent des machines potentiellement dangereuses. Notre solution est la plus développée du marché du PTI/DATI. Elle saura s’adapter à différentes postures de travail dans des secteurs d’activités divers et variés.